Lac Bowker
   

 

 



 

 

 

 

 

 

 

Actualités 2014

19 septembre 2014

Une invitation toute spéciale — Venez rencontrer votre maire

huard

Bonjour chers et chères membres,

 

C’est une invitation toute spéciale que nous vous faisons pour notre 5 à 7 de fin de la saison estivale.

 

          VENEZ RENCONTRER VOTRE MAIRE

          et soyez un riverain informé !

 

Notre maire, monsieur Jean-Pierre Adam, a gracieusement accepté l’invitation de participer à notre 5 à 7, le 4 octobre à la mairie du Canton d’Orford, 2530 Chemin du Parc.

Dans le climat actuel de cynisme politique, voilà une occasion unique pour nous tous d’avoir un contact direct avec nos élus, de connaître les priorités et objectifs environnementaux de ce nouveau conseil, et de poser les questions et échanger sur ce qui nous préoccupe.

L’invitation s’adresse à vous, membres, mais aussi à vos voisins et amis, membres ou non. Pour les non-membres, une participation de 5$ est demandée pour nous aider à défrayer les coûts du repas.

Pour nous aider dans la planification, nous apprécierions une réponse de votre part, à l’adresse info@aprlb.org, au plus tard le 1 octobre.

 

Nous espérons vivement que vous profiterez de cette occasion d’échange et d’information.

 

Élizabeth Gélinas
pour APRLB

Passez le mot et distribuez l'invitation au format pdf.

 


Suivez-nous sur Facebook Facebook


 

29 août 2014

Résultats des tests d'eau du 26 juillet et du 23 août

Tout comme avec le premier test d'eau de cette année, ce deuxième et troisième exercices s'avèrent très bons. Pour le deuxième test, seuls les points de prélèvement 3, 5 et 10 affichent un très faible résultat de coliformes totaux et aucun coliformes fécaux. Pour le troisième test, aucun coliformes totaux ni fécaux n'ont été décelé.

Nouvelle carte interactive
Avec ces derniers tests de l'année, nous introduisons une nouvelle carte interactive permettant d'afficher, en un seul endroit, tous les résultats de 2014. Pour ce faire, vous n'avez qu'à cliquer sur le bouton bouton de la carte et cocher la ou les dates du test souhaité et cliquez sur le point de prélèvement approprié. De plus, vous pouvez sélectionner le type de carte à afficher en sélectionnant, à la rubrique « Carte de base », l'élément souhaité, par exemple vue Satellite, Relief, etc.

 


Suivez-nous sur Facebook Facebook


9 août 2014

Report du rallye canot kayak & cie

nuage

Dame Nature n'étant pas au rendez-vous, nous devons reporter notre rallye à demain le dimanche 10 août, à la même heure.

Bienvenu à tous


Suivez-nous sur Facebook Facebook


28 juillet 2014

Rallye canot kayak & cie 2014

À la découverte des trésors du lac

Votre association veut  favoriser l'éco-nautisme par une activité festive à laquelle sont conviés tous les riverains ainsi que leurs amis. Nous reprenons donc cette année la formule rallye pour le canot-kayak (et pédalo...).  L'activité aura lieu le 9 août entre 10 heures et midi et sera suivie d'un goûter entre amis.

Pour 2014 notre thème est « À la découverte des trésors du lac ».  

Autre innovation : afin de faciliter la participation des gens du Nord du lac, un traîneau par bateau-ponton sera organisé pour ceux qui voudraient faire le rallye au Sud.  Si cela vous intéresse, merci de nous faire signe à l'adresse habituelle : info@aprlb.org

 

Comment participer

À compter de 10 heures, commencez à pagayer vers l'un des trois points du rallye faisant partie du circuit (point rouge, bleu et vert) et rendez-vous pour midi au point de ralliement (point jaune sur la carte ou 5 chemin du lac Bowker) où les réponses seront dévoilées et le goûter servi. Faites le circuit dans l'ordre qui vous plaît. Vous pouvez imprimer la carte-questionnaire (télécharger ici) où vous en procurer une à l'un des trois points du circuit.

Tous sont les bienvenus. Au plaisir de vous y voir !

 

Photos du rallye 2013

min00 mini01 mini02 mini03
mini04 mini05 mini06 mini07
mini08 mini09 mini10 mini11
Cliquez sur l'image pour agrandir

Soyez de la fête !

 


Suivez-nous sur Facebook Facebook


27 juillet 2014

Restriction de 250 mètres pour les wakeboats

L'APRLB donne son appui

À la suite de la récente publication d'un rapport scientifique sur l'effet dévastateur des vagues produites par les wakeboats sur les rives des lacs Lovering et Memphrémagog, la Société de Conservation du Lac Lovering et Memphrémagog Conservation Inc. mènent actuellement une campagne, auprès de la MRC, en vue de réduire à 250 mètres du rivage la zone permise pour l'utilisation des wakeboats.

Le rapport publié en juin 2014 par le Service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal (par Sara Mercier-Blais et Yves Prairie) confirme, preuve à l'appui, nos appréhensions concernant les dommages causés aux rives des lacs ayant des wakeboats situés à moins de 250 mètres du rivage. C'est pourquoi l'APRLB donne son appui à la démarche entreprise par ces deux associations et souhaite que la MRC entreprenne une démarche auprès du Bureau de la sécurité nautique (Transport Canada) afin qu'une telle restriction puisse voir le jour et s'appliquer sur nos lacs.

 

Les principaux résultats de la recherche sont les suivants :

wake

  • Cliquez sur l'image pour télécharger le rapprot complet.
  • Voir aussi sur le journal du Reflet du lac
  • Tous les passages de wakeboats induisent une augmentation significative de l’énergie contenue dans les vagues qui atteignent le rivage, en moyenne par un facteur de 4.

  • L’impact des passages de wakeboat est directement et inversement relié à la distance entre le passage et la rive.

  • Des trois différents types de vagues produites par un wakeboat, les vagues de wakesurf sont celles qui causent le plus grand impact lors de leur arrivée au rivage (1.7 fois plus élevé que les vagues d’un bateau en déplacement normal).

  • Les passages de wakeboat ont un impact plus grand sur les rivages ayant une pente accentuée que ceux ayant une pente douce.

  • Nos données démontrent que l’énergie produite par le wakeboat se dissipe complètement avant d’atteindre les berges (et n’ont donc pas d’effet significatif) lorsque les passages de wakeboats se font à 300 m ou plus de la rive.

 


Suivez-nous sur Facebook Facebook


9 juillet 2014

Premier test d'eau de l'année

Comme par les années passées, l'APRLB a repris ses activités de surveillance de la qualité de l'eau du lac Bowker en faisant son premier test bactériologique, samedi le 5 juillet dernier. Malgré les pluies de la semaine, l'eau du lac s'est avérée de très bonne qualité puisque nous avons répertorié que trois points d'eau (points 1, 3 et 7, voir carte ci-dessous) n'ayant qu'un faible indice bactériologique. Aussi, aucun coliforme fécal n'a été enregistré. Si la question vous intéresse, vous pouvez comparer avec les résultats de 2013.

Les prochains tests d'eau auront lieu les 26 juillet et 23 août 2014.


 


24 juin 2014

RAPPORT RSVL 2013

« Ce lac est à protéger »

Telle est l'une des conclusions du rapport RSVL (Réseau de surveillance volontaire des lacs) reçu au secrétariat de l'association. En effet, l'APRLB participe depuis maintenant quatre ans à ce vaste réseau de surveillance des lacs mis sur pied par le ministère du Développement durable, Environnement et Parcs (MDDEP) tout comme plus d'une vingtaine de lacs situés dans l'Estrie. Le rapport 2013 nous indique que notre lac est en très bonne santé au vu des différents tests physicochimiques de même que celui de la transparence de l'eau (dit test de Secchi) fait l'année dernière. Étant donné la qualité des résultats obtenus, les experts du ministère considèrent que notre lac doit être protégé et doit adopter des mesures préventives pour limiter les apports de matières nutritives issues des activités humaines tel que — mais sans s'y limiter — le lessivage du phosphore par l'utilisation d'engrais où celui contenu naturellement dans le sol dû à l'érosion de celui-ci ou encore à cause d'installations sanitaires inefficaces.

Puisque notre lac est vraisemblablement l'un des meilleurs lacs de l'Estrie pour son classement trophique (voir explication ci-dessous), force est de conclure que nous avons tous un devoir de protéger notre lac et maintenir sa qualité pour notre propre bien-être et celle des générations futures.

Rapport RSVL 2013

RSVL
Exemplaire du rapport
Le surlignage jaune et les flèches rouges sont de nous. Cliquez sur les différentes parties du rapport pour agrandir.

 

Plusieurs diagrammes composent ce rapport : le premier indique la transparence de l'eau, le second les données physico-chimiques et le dernier indique le classement de notre lac sur une échelle trophique (vieillissement du lac).

Transparence de l'eau
Ce test fait à l'aide du disque de Secchi permet d'indiquer la transparence de l'eau. Le test consiste à laisser couler le disque de Secchi dans le lac et à mesurer la profondeur maximale à laquelle nous sommes en mesure de toujours voir le disque. Ainsi, parmi les huit tests effectués, le disque a été visible pour une moyenne de 7,9 mètres. Voir zone Transparence de l'eau.

Données physico-chimiques
Ce test consiste à prendre des échantillons d'eau et à mesurer le phospore total (enrichissement de l'eau du lac par le phosphore), la chlorophylle a (biomasse d'algues microscopiques en suspension) et le carbone dissous (degré de coloration de l'eau). Voir zone Données physico-chimiques et Physicochimie du rapport.

Classement du niveau trophique
Ce classement situe notre plan d'eau sur une échelle scientifique dite trophique ou en termes plus familiers « échelle de vieillissement d'un lac » qui passe de la couleur bleue (lac en santé et peu affecté par les éléments dégradants - phosphore, chlorophylle a ) à la couleur verte ( pour un lac vieilli). Comme nous pouvons le constater, le lac Bowker est un lac en santé, car il se situe dans la zone bleue (oligotrophe - terme scientifique). Voir zone Classement trophique.

Aussi, les experts du ministère donnent une appréciation des données recueillies et fournissent des recommandations pour chaque lac. Nous avons surligné en jaune l'aspect principal touchant notre plan d'eau :


CE LAC EST À PROTÉGER

En dernier lieu, une note accompagne le rapport pour nous indiquer qu'une évaluation complète du lac nécessiterait de prendre en compte certaines composantes du littoral telles que les plantes aquatiques, le périphyton et les sédiments. Cet aspect de l'analyse de notre lac reste à faire. Toutefois, des indices nous laissent croire que notre littoral s'est détérioré au fil des années, une enquête sur cet aspect de notre lac viendrait donner une évaluation plus juste de la situation réelle du lac Bowker.

 

Références

Pour mieux comprendre le phénomène d’eutrophisation (vieillissement des lacs), voir le document vulgarisé sur les méthodes du MDDEP (voir ici).

Pour comparer le lac Bowker avec d'autres lac (voir ici).

 


4 juin 2014

Que se passe-t-il dans la partie nord-ouest du lac?

-----------------------------------------------------------------

---Dernière heure---
En effet, après avoir présenté la version 800-25 du projet de règlement, la municipalité a décidé, à la suite des premières consultations, de diviser le projet en deux versions 800-26 et 800-27 dont nous venons tout juste de prendre connaissance (mis en ligne sur le site de la municipalité en date du 4 juin 2014).

-----------------------------------------------------------------

Une longue saga
À la suite de travaux d’envergure entrepris durant l’été 2013 dans la partie nord-ouest du lac, plusieurs riverains se sont interrogés sur ce qui s’y passait véritablement? Bruit, dynamitage, abattage inconsidéré d’arbres, machinerie lourde, etc. plusieurs craignaient le début d’un important développement immobilier.

Pouvait-il en être ainsi? Au vu de l’ampleur des travaux entrepris, il semblait difficile de croire qu’il s’agissait – comme le laissait entendre la municipalité – d’une simple construction d’escalier donnant accès au lac? Malheureusement, cela s’avérait en partie exact; en effet, la municipalité avait livré un permis de remblai/déblai ne sachant même pas s’il y aurait possibilité de livrer un éventuel permis de construire – étant donné l’escarpement des lieux et le zonage qualifié de Paysage naturel d’intérêt supérieur (voir note ci-dessous). Nous disons bien en partie exact, parce que simultanément des travaux se déroulaient en vue de l’établissement de chemins forestiers dans la partie arrière de la zone visée (celle-ci étant non visible à partir du lac). Deux situations distinctes, mais une même zone de conservation, telle était la situation à la fin de l’été 2013.

Armés de leur volonté de comprendre la situation et de faire changer les choses, ces riverains ont effectué des recherches cadastrales, appelé à la mairie, monté un dossier, posé des questions aux assemblées municipales, affiché publiquement leurs couleurs dans les médias et contacté l’APRLB pour nous expliquer leur démarche. Et, c’est ainsi que durant l’automne nous avons commencé à nous s’intéresser au dossier. L’APRLB a cru important d’appuyer la démarche des riverains étant donné les dangers potentiels d’un déversement de sédiments vers le lac, considérant la cicatrice faite dans la montagne, à la suite des travaux effectués durant l’été 2013.

Durant l’automne, les riverains se sont heurtés à des portes closes à la mairie d’Orford, l’équipe municipale du maire Bastien se montrant peu encline à amender le règlement de zonage numéro 800 concernant le Paysage naturel d’intérêt supérieur. La cause semblait entendue quand les élections municipales de novembre 2013 sont venues changer la donne en permettant à une toute nouvelle équipe de prendre le pouvoir et de faire preuve d’ouverture face au problème.

En janvier 2014, le groupe de riverains ainsi qu’un membre du conseil d'administration de l’APRLB ont rencontré le maire Adam et son équipe en vue de proposer des changements au règlement 800. Nous pensons qu’un resserrement s’impose, car il n’est pas normal qu’une zone qualifiée de conservation puisse être mise à nue dans le seul but de construire un escalier donnant accès au lac. Qu’adviendra-t-il de cette zone quand sera livré un permis de construction d’une maison? Faudra-t-il attendre d’autres saccages avant d’agir? Nous croyons que non. Il y a là un véritable danger d’écoulement des sédiments vers le lac, à la suite de l’empreinte laissée par les travaux. Sur ce point précis, l’APRLB entend être vigilant et considère qu’il est dans le mandat de l’association de protéger l’eau du lac. Quant aux chemins forestiers, nous pensons que les principaux acteurs sont en mesure de faire valoir leurs droits, si nécessaire.

Au printemps 2014, la municipalité du Canton d’Orford a déposé un projet de règlement 800-25 modifiant l’actuel règlement en vue de resserrer les critères d’aménagement. Parmi ces changements remarquons notamment : une protection riveraine de 45 mètres, l’interdiction de modifier toute pente naturelle de plus de 15 %, une amende de 1 000 $ pour non-respect du règlement, la coupe d’arbres permettant la création d’une voie d’accès au lac d’au plus 2,5 mètres de largeur, etc.

Tous ces changements non qu’un seul but, c’est-à-dire mieux protéger un paysage naturel d’intérêt supérieur. À ce jour, force est de constater que nous n’en sommes qu’à l’étape de projet de règlement et que d’autres étapes doivent être franchies avant l’adoption finale du règlement : consultation publique, adoption du second projet, transmission d’une lettre à la MRC, avis public pour une demande de référendum, adoption du règlement, transmission du règlement à la MRC, délivrance d’un certificat de conformité, avis d’entrée en vigueur, transmission de l’avis à la MRC. Comme vous pouvez le constater, il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

Aux fins de consultation, nous joignons le projet de règlement 800-25, 800-26, 800-27 et quelques photos et références additionnelles.

 

Note

Qu’est-ce qu’un paysage naturel d’intérêt supérieur?

Tout comme avec l’art, nous abordons ici un sujet subjectif; le beau. Qu’est-ce qu’un paysage d’exception qui mérite d’être protégé? Comment l’évaluer? Plusieurs personnes ou groupes d’étude ont tenté d’en donner une définition et d’en circonscrire les paramètres. Voici donc quelques éléments de réponses :

Le paysage sera considéré de qualité s’il suscite en nous l’idée du «beau». Il frappe la vue et l’esprit; il est saisissant de « beauté ». On dit qu’il charme les yeux et l’esprit. C’est que tous les éléments qui le composent s’y agencent avec harmonie. Il suscite plusieurs émotions chez l’observateur, tels que l’émerveillement, le recueillement, l’impression d’isolement, etc. On lui accordera le qualificatif de pittoresque

Le paysage est d’intérêt public, de responsabilité individuelle et collective. Ainsi, chaque communauté est dépositaire du territoire qu’elle occupe et responsable de la valeur paysagère qu’elle lui attribue. Les interventions sur une portion de territoire par un propriétaire foncier, un organisme ou une entreprise engagent sa responsabilité à l’égard des valeurs collectives et publiques du paysage. Dans le cadre de leur compétence, les collectivités locales, régionales et nationales sont les garantes et les gestionnaires d’un bien dont l’intérêt commun est évident.
Memphrémagog Conservation inc.

Aussi, le Conseil du paysage québécois fait la promotion d’une Charte de paysage.

La charte de paysage est un engagement public qui lie ses signataires au contenu du document de charte.

Ainsi, « chaque signataire s’engage volontairement à être partenaire d’un projet collectif, précisé dans la charte de paysage. En tant que signataire, il participe à son application. Il s’engage moralement à en respecter les objectifs, les orientations, les priorités et les moyens d’action. Il s’engage à assumer les responsabilités qui lui incombent. La charte de paysage n’est pas d’une simple déclaration de principes. Du fait de l’engagement des signataires, la charte de paysage est un document
public. »
Nature Québec

Photos

on1

no2

no3

Documents de consultation :

  • Références sur la définition de Paysage naturel d’intérêt supérieur

Canton Orford
Memphrémagog Conservation inc.
Nature Québec
Gouvernement du Québec

 


8 avril 2014

Kit du nouveau membre

Afin de faciliter le recrutement, nous avons pensé réaliser un « kit du nouveau membre » en format pdf qui résume en quelques pages la mission de l'APRLB et ses principaux champs d'intérêt. À la fin, nous avons joint un formulaire d'inscription pour qu'un éventuel nouveau membre puisse rapidement le remplir et prendre connaissance de ses engagements.

Ainsi, si vous connaissez un ami ou voisin intéressé par l'environnement et la protection du lac Bowker, n'hésitez pas à distribuer ce document.

 

Kit du nouveau membre en format pdf


10 mars 2014

Saison 2014 en vue

Après l'hiver rigoureux que nous avons connu, nous voici enfin presque à l'orée du printemps et à un peu plus d'un mois du dégel de notre lac. Cette chaleur — plus qu'attendue — nous rappelle qu'avec la fonte des neiges commence la préparation de notre nouvelle saison d'activités 2014.

Mise en candidature
Et, comme à l'habitude, nous lançons la saison par l'annonce des activités du Comité de nomination qui a pour mandat de rechercher et suggérer de nouvelles candidatures et ainsi stimuler la démocratie au sein de notre association par l'apport de sang neuf.

À ce jour, nous pouvons annoncer que le poste de secrétaire-trésorier sera à combler, car Yvan Leclerc qui a longtemps rempli cette tâche a décidé de ne pas renouveler son mandat. Nous tenons d'ores et déjà à remercier Yvan pour son constant dévouement et tout le temps consacré à notre association. Encore une fois merci Yvan.

D'autre part, comme le veulent nos statuts, un 7e poste d'administrateur est toujours à combler.


 

Assemblée générale 2014

N'oubliez pas de noter dans votre agenda la prochaine assemblée générale annuelle de l'APRLB qui se tiendra le 8 juin 2014. D'autres renseignements suivront bientôt.


 

Facebook Facebook

Nous avons maintenant une page Facebook. Pour nous suivre, vous n'avez qu'à cliquer sur le logo Facebook situé dans l'en-tête du site et, une fois connecté à votre page, cliquer sur l'icône Facebook j'aime pour suivre toutes les actualités et photos de l'APRLB. Nous avons placé quelques photos de l'activité Canot & Kayak 2013 et une autre illustrant une partie de l'équipe des tests d'eau. À suivre.


 

 

 

LAC BOWKER

ASSOCIATION DES PROPRIÉTAIRES RIVERAINS DU LAC BOWKER